La lumière est le plus puissant des synchroniseurs de l’horloge biologique circadienne. Elle permet à l’horloge biologique de se recaler et d’exprimer le sommeil et l’éveil au bon moment. Pour que la lumière puisse jouer son rôle de synchroniseur en chef, encore faut-il qu’elle soit appliquée au bon moment : c’est à dire le jour.

Considérer l’hygiène lumineuse comme tout aussi importante que l’hygiène alimentaire !

La recette : la bonne lumière au bon moment.

Il importe d’être suffisamment à la lumière naturelle le jour et de limiter l’exposition à la lumière artificielle le soir et, a fortiori, la nuit, en se défiant tout particulièrement de la lumière bleue des smartphones, tablettes et ordinateurs, la lumière blanche des ampoules et les LED.

Il est vivement recommandé d’éteindre ses écrans une heure avant de dormir et d’éviter, la nuit, de consulter son téléphone portable dont le flash lumineux, même bref, suffit à bousculer l’horloge biologique.

Et, si on a besoin de lumière en cas de lever nocturne, pourquoi ne pas mettre des ampoules rouges, moins actives sur l’horloge biologique ?

Réponses des experts

Pas nécessairement. Mais, si vous avez besoin de la lumière la nuit, pour vous sentir en sécurité, il serait préférable d’avoir une petite veilleuse de très faible intensité lumineuse. Vous pouvez également essayer de trouver d’autres éléments qui vous sécurisent.